Pourquoi du tissu bio ?

visibility59 Views comment0 commentaires person Posted By: Lisa list In: Maman Poukine

© Global Organic Textile Standard

L’industrie du textile est l’une des plus polluantes dans le monde, la cinquième plus émettrice de gaz à effet de serre, plus précisément !

Les vêtements polluent tout au long de leur cycle de vie : culture de la fibre, tissage, transports (oui, au pluriel !), teinture et traitements, lavage en machine… Notez que le lavage des vêtements en fibre synthétique dégage des micro plastiques et représente l’une des principales causes de la pollution des océans…

De plus, 86% des 75  millions de personnes employées par l’industrie textile sont situées en Asie, où les conditions de travail sont souvent indignes.

© Global Organic Textile Standard

Ce fléau est d’autant plus frappant, que le cycle de vie d’un vêtement est de plus en plus court. Les grandes enseignes de la fast fashion poussent à l’hyperconsommation de vêtements bon marché, si bien qu’une grande partie de notre garde-robe n’est même pas portée !

 

Je n’ai pas la prétention de pouvoir changer le monde, mais j’ai décidé de ne pas contribuer à cette pollution avec les accessoires Maman Poukine.
Je prends donc le soin de sélectionner des matières premières ayant un impact limité sur l’environnement.

Comme pour la culture de produits alimentaires, la culture de coton biologique repose sur des méthodes naturelles, sans pesticide, herbicide, fertilisant ou défoliant.

Dès que c’est possible, je sélectionne des tissus ayant reçu le label GOTS (Global Organic Textile Standard). Il s’agit du label le plus répandu et le plus exigeant. Les produits ayant reçu ce label contiennent au moins 70 % de fibres biologiques (95 % pour les produits dits « biologiques) et toutes les étapes de fabrication sont certifiées, pas seulement la culture du coton.

En résumé, les exigences GOTS :

  • absence de substances nocives dans le produit fini,
  • utilisation de fibres biologiques,
  • prise en compte de l’impact environnemental : traitement des eaux usées, utilisation de teintures approuvées, contrôle de la toxicité et biodégradabilité des produits chimiques,
  • prise en compte des conditions de travail (rémunération, temps de travail, pas de travail des enfants, pas de travail précaire ni de discrimination, etc.),
  • toutes les étapes de fabrication sont respectueuses de l’environnement.

 

Si toutes ces raisons n’étaient pas suffisantes pour vous convaincre, les matières naturelles sont les meilleures pour la peau, d’autant plus si elles sont biologiques !

 

© Global Organic Textile Standard

Sources : Oxfam ; GOTS 

Laisser un commentaire

Please note, comments must be approved before they are published
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December